Connectez-vous Créer un compte Sociétaire de Cera ?
S'investir dans le bien-être et la prospérité

HERA Award Cooperative Sustainable Economy

Entrepreneuriat coopératif

Le Master Thesis Award for Future Generations – Cooperative Sustainable Economy, valorise et récompense, annuellement, des mémoires ou travaux de fin d'études qui traitent de manière pertinente, soutenable et innovante de l’économie coopérative au sens large. Il s’agit plus concrètement de modèles et initiatives où des personnes s’associent volontairement pour satisfaire leurs aspirations et besoins économiques, sociaux et culturels communs et où le pouvoir est exercé démocratiquement. Les politiques économiques visant à réguler ou à faciliter ces initiatives rentrent également dans le champ de recherche couvert par ce prix. Un jury attribuera, chaque année, un prix de 2 500 euros au mémoire qui répond le mieux aux trois critères suivantes : répondre à un enjeu majeur de la société, intégrer les différentes dimensions d'un développement soutenable (environnement, social, prospérité, participation), dans une approche transversale du sujet et faire preuve d’innovation. (Voir critères de sélection du jury pour plus de détails).

Informations pratiques

Projet national
Durée: 01-09-2015 - 01-09-2018
Thème : Anticiper les nouveaux besoins sociétaux

En savoir plus :

Remise des Master's Thesis Award Cooperative Sustainable Economy

Un jury indépendant désigne un Master's Thesis Award Cooperative Sustainable Economy, d'une valeur de 2.500 euros.

Edition 2018 :

Sébastien Della Croce, UCL (Université catholique de Louvain - Louvain School of Management),

pour son travail intitulé "Les coopératives d'énergie renouvelable : le levier citoyen pour la transition énergétique ? De la dictature énergétique à la démocratie énergétique". 

Résumé du travail primé :

Le travail de Sébastien Della Croce analyse le potentiel de la participation citoyenne dans la transition énergétique à travers le prisme des coopératives d'énergie renouvelable. Après avoir décrit le fonctionnement du système coopératif en Wallonie et le cadre - régional et international - en matière d'énergies renouvelables, l'auteur s'est lancé dans une recherche exploratoire basée sur des entretiens individuels avec des coopérateurs et des groupes de discussion (focus groups) de personnes peu ou pas au courant de l'existence des coopératives citoyennes. Un sondage Internet (1018 réponses) a également été mené dans le but d'évaluer le degré d'intérêt du grand public wallon envers ces coopératives, mais aussi son degré d'investissement financier potentiel. Il en résulte, notamment, que 13 % des individus sondés se disent prêts à investir un montant compris entre 1327 et 2945 euros. Par extrapolation, les citoyens wallons de plus de 18 ans pourraient financer les infrastructures d'énergie renouvelable pour 30 à 67,5 % de la consommation résidentielle d'électricité. Sébastien Della Croce formule enfin diverses recommandations pour améliorer tant la visibilité que la résilience de telles structures, insistant sur le triple rôle potentiel pour le citoyen: investisseur, producteur et consommateur.

Edition 2017 :

Laurence Vandenhoeke, ICHEC (Brussels Management School),

pour son travail intitulé "Entrepreneuriat social: quels sont les moyens utilisés par les jeunes PME désireuses de créer un nouveau marché relatif à leur cause ?".
Promotrice: Prof. Isabelle Choquet.

Résumé du travail primé :

Pour optimaliser les chances de succès à long terme des entreprises sociales, la question du réseautage est cruciale.

Selon le magazine Forbes (2015), une écrasante majorité d’entreprises sont vouées à disparaître peu de temps après leur création. Pour les entreprises sociales, cette perspective peu réjouissante est d’autant plus cruciale qu’elles doivent tenir compte de leur double mission économique et sociale. Le travail de Laurence Vandenhoeke a consisté à explorer, via l’analyse d’une dizaine d’entreprises sociales essentiellement luxembourgeoises, les outils « effectuaux » dont disposent ce genre d’entreprises pour lancer leurs activités. Peu étudiés jusqu’à présent dans le cadre de l’entrepreneuriat social, ces outils (conçus par Sarasvathy il y a une quinzaine d’années) ont la particularité de reposer sur un ensemble de stratégies non prédictives, permettant un processus d’élaboration progressive du produit et du marché final. Le travail de Laurence Vandenhoeke a mis un accent tout particulier sur le réseautage comme gage de succès des entreprises concernées. Il a également dégagé trois modèles d’interactions possibles selon le degré d’échanges entre les parties prenantes : co-décision, co-création et inspiration.

Consultez également toutes les capsules vidéos résumant les travaux des différents étudiants nominés aux HERA awards 2017.

Edition 2016 :

Clarisse Van Tichelen, UCL (Economic School of Louvain),

pour son travail intitulé "Les communs comme vecteur de transition écologique et sociale: analyse appliquée aux potagers collectifs à Bruxelles".
Promotrice: Isabelle Cassiers.

Résumé du travail primé :

Les potagers urbains, en Belgique, poussent comme des champignons, particulièrement en Région bruxelloise qui en compte près de 200. Parallèlement, la notion - plus théorique - de "communs" s'est considérablement développée ces dernières années. Elle désigne une série de pratiques dont le mode de gouvernance ne ressemble ni à l'État, ni aux règles du marché.
Clarisse Van Tichelen a voulu savoir si, à la lueur de cette notion, les potagers collectifs s'avèrent des outils efficaces vers une transition sociale et écologique. A l'issue d'une analyse portant sur le mode de gestion de 42 potagers, elle estime que ces derniers constituent des institutions durables et "robustes", et que leurs impacts sociaux (notamment) sont loin d'être négligeables. En revanche, leur capacité en termes de volume de production reste faible, tout comme leur potentiel de transformation économique. Leur apport le plus important est de peser sur les normes : ils montrent, quotidiennement, que des alternatives durables sont réalisables et souhaitables.

Tout savoir sur les HERA awards

Partner

STICHTING VOOR TOEKOMSTIGE GENERATIES - BRUSSEL NIJVERHEIDSSTRAAT 10 1000 BRUSSEL Tel:02 880 88 68   stg[AT]stg.be Website:www.STG.be

Contacts:

BENOÎT DERENNE Tel: 02 520 12 61 b.derenne[AT]fgf.be

Cera contact:

CARMEN DE CROMBRUGGHE DE PICQUEND Tel: 016 27 96 83 carmen.decrombrugghe[AT]cera.coop


Projets sociétaux

La coopérative Cera investit dans des projets sociétaux en Belgique et, à une échelle plus réduite, à l’étranger. Ces projets doivent refléter les valeurs de la coopérative : coopération, solidarité et respect de l’individu.

En savoir plus
Contacts International
KURT MOORS 016 27 96 43 kurt.moors[AT]brs.coop
KURT VAN DEN NESTE 016 27 96 54 kurt.vandenneste[AT]brs.coop
VINCENT MONNART 016 27 96 11 vincent.monnart[AT]brs.coop
JAROSLAW CHUCHLA 016 27 96 02 jarek.chuchla[AT]brs.coop
National
LIEVEN VANDEPUTTE 016 27 96 42 lieven.vandeputte[AT]cera.coop
CAROLINE DEBRUYN .016279684 caro.debruyn[AT]cera.coop
CARMEN DE CROMBRUGGHE 016 27 96 83 carmen.decrombrugghe[AT]cera.coop
STéPHANIE DE SMET 016 27 96 27 stephanie.desmet[AT]cera.coop
LIEVE JACOBS 016 27 96 18 lieve.jacobs[AT]cera.coop
HANNELORE VANDEZANDE 016 27 96 26 hannelore.vandezande[AT]cera.coop
Regional
ALAIN BAECK 016 27 96 03 alain.baeck[AT]cera.coop
KRIS DEBRUYNE 016 27 96 74 kris.debruyne[AT]cera.coop
WIM INGELS 016 27 96 46 wim.ingels[AT]cera.coop
CHRISTOPHE KEVELAER 016 27 96 23 christophe.kevelaer[AT]cera.coop
KRISTIEN MARTENS 016 27 96 58 kristien.martens[AT]cera.coop